Retour sur l’atelier rencontres sociales du 12 janvier

Superbe moment au parc à chiens avec des individus canins si différents et des humains si bienveillants. 8 canins et 18 humains ❤️ Clôturé par les galette des rois fabriquées par la pâtisserie Arnaud Bonnet, excellentissimes!

Suite à ce joli moment…

Première chose.

Nos chiens quelquefois n’écoutent pas ce que leur disent les copains, n’entendent pas, réagissent en grognant, en aboyant, en s’isolant, en s’enfuyant, en s’excitant,…
Hier, je n’ai vu que des chiens qui communiquent! Certains ne se comprennent pas, peut-être. Certains ont davantage confiance, d’autres sont méfiants, d’autres ne tolèrent pas l’excitation, les coups de pattes, d’autres adorent se rouler au sol avec le copain, d’autres préfèrent renifler, faire des appels au jeu,… Tous ces chiens vivent des expériences sociales riches. J’exècre les termes désignant un chien comme « incompétent social », ou n’ayant pas « de codes canins ». Je crois que chaque chien préfère tel type de jeu, à ce moment là, avec ces chiens là, avec la présence de ces humains, là, dans cet environnement là… Combien d’humains préfèrent la présence de tels amis parce qu’ils sont calmes, ou alors parce qu’ils sont plutôt exubérants, préfèrent fuir le conflit ou alors préfèrent déclencher les hostilités, préfèrent rester au coin du feu plutôt que d’aller danser dans la foule…Sommes nous des incompétents sociaux parce que nous préférons le tricot? Non, nous sommes des individus uniques, avec nos sensibilités, nos vécus.
Les chiens sont des individus uniques avec leurs sensibilités, leurs vécus.
Les chiens que nous avons observé hier, avec qui nous avons partagé ce chouette moment, n’ont rien d’incompétents ou de sociopathes! Ils nous ont dit vers quoi allaient leurs préférences dans cet environnement. Gabin ne supporte pas du tout l’excitation des autres au point où les chiots ne peuvent plus jouer, Gabin est un coach inégalable en « mannequin challenge » : si quelqu’un bouge, Gabin lui vrille les oreilles en aboiements. Pink a peur des « grands pas contents » et aime jouer avec son corps de catcheuse russe en devenir. Oslo aime bien aussi le « catch-lancer » (je fonce et boom!) et se demande pourquoi il énerve les grands. Norka préfère le calme et sentir l’odeur de l’herbe piétinée. Bahia est une demoiselle précieuse qui aime les bonnes manières. Hermès n’aime pas les gosses agités et préfère la dite demoiselle aux bonnes manières et lui faire la cour. Laïko est un petit bonhomme en devenir qui joue cordialement et cherche à plaire aux grands de par sa politesse et sa diplomatie (Peace and Love les gars!). Et Olympe aime prendre le temps de faire connaissance, d’ajuster sa jupette, puis, enfin, …pince le cou des copains.
Eh bien tous ces individus là, pourtant si différents, ont réussi à cohabiter et chacun a trouvé un pote avec lequel jouer! Les deux bergers australiens, les deux catcheurs, les trois diplomates aux bonnes manières, se sont regroupés par affinités. Gabin, le pinscher, définitivement préfère la galette au beurre plutôt que le jeu!

Seconde chose.

Les chiots et jeunes chiens expérimentent pour apprendre, découvrir, pour s’ajuster. Et ils ont une fougue qu’ils n’auront plus dans 2 ans. Ce sont des gosses ou des ados. Comment étiez-vous quand vous étiez enfant ou adolescent? Comment vos proches ont-ils vécu cette période de votre vie? Accompagnez vos chiens en évitant les conflits avec eux. Le conflit est un de vos meilleurs ennemis : le chien collabore moins, se braque, refuse, n’écoute plus,… Guidez vos chiens et Patience.

Bonne année 2019 !

Que votre chien vous fasse rire, sourire, vous attendrisse,
qu’il vous initie au plaisir des odeurs
qu’il vous entraîne dans sa bulle pétillante et sautillante,
qu’il vous inonde de tendre bave
qu’il vous étourdisse par son amour inconditionnel
Que chaque jour vous l’admiriez tel qu’il est, inconditionnellement,
un être unique, une âme fabuleuse,
que vous soyez chaque jour plus amoureux de cet être
et reconnaissant de ses innombrables volontés bienveillantes.
Le chien est un individu fabuleux, il suffit de le regarder avec l’intention de le voir.

Merci pour votre confiance,
et Très bonne année à vous tous, humains et canidés, et tout autre être cher à votre coeur,
année faite d’amour, de respect, de partage, de vérité.
Vous êtes les maîtres d’oeuvre, aujourd’hui, de bonheurs, créateurs de liens et de moments inoubliables.

Mon chien est-il télépathe ?

Le Dr Jessica Pierce, spécialiste en bioéthique et écrivaine, nous fait cadeau d’un article illustrant de façon magistrale notre propos en matière de communication non-verbale.

Les chiens naissent dotés de super-pouvoirs d’observation et de sensibilité

Une amie me parlait de son chien âgé, Kimo, qui semblait souffrir de ce que des médecins humains qualifieraient d’ « incapacité à s’épanouir ». Kimo ne voulait pas manger, pas sortir, ne voulait pas interagir. Peu de temps après, mon amie et son mari passent une difficile soirée à discuter de la pertinence d’appeler le vétérinaire pour euthanasie. Kimo semble avoir compris la conversation, parce que le jour suivant, il était debout et bien présent, mangeant et demandant à sortir.

Une autre amie me disait que son chien semble avoir un sixième sens à propos du fromage. Elle a seulement à penser de se lever pour cuisiner quelque chose avec du fromage, et son chien Batman apparaît comme par magie au milieu de la cuisine, dans une jolie position de demande. Il ne fait pas cela pour n’importe quelle nourriture : seulement le fromage !
Un autre ami  encore me parlait de son chien qui lit dans son esprit l’idée même de frisbee. Il suffit qu’il pense à peine au mot « frisbee » – même allongé sur le canapé – pour que son chien commence à aboyer et coure tout excité vers la porte en aboyant, la queue battant d’anticipation.

J’entends tout le temps des histoires comme celles-ci d’humains à propos de leurs compagnons chiens. Et invariablement, la question arrive : est-ce que mon chien est télépathe ? J’ai eu moi-même des raisons de m’interroger à ce propos. Très récemment, ma chienne Bella semble m’avoir démasquée en train de tenter de l’emmener à un rendez-vous vétérinaire. Tous les après-midi, j’emmène Bella pour une promenade dans un des parcs près de chez moi, et elle est toujours excitée. Elle attend à la porte pendant que j’enfile mes chaussures, et ensuite elle file dehors et attend près de la voiture. Mais un jour, alors que je planifiais innocemment de m’arrêter en chemin chez le vétérinaire – elle avait souffert de démangeaisons – elle s’arrête et refuse de quitter la maison. Comment savait-elle que j’avais des idées abominables à son égard ?

Ces histoires, j’en suis désolée, ne prouvent pas que les chiens sont télépathes. Nos chiens ne sont probablement pas des voyants, ni ne modifient les lois de la nature par leurs démonstrations de « mentalistes ». Ces histoires suggèrent quelque chose d’encore mieux : les chiens possèdent de naissance des super-pouvoirs d’observation et de sensibilité. En fait, les capacités apparemment surnaturelles de nos chiens peuvent être expliquées par les dernières avancées de la recherche en cognition canine.

Lire dans les pensées

Les chiens sont généralement très empathiques, particulièrement lorsqu’il s’agit de leur contact social majeur, l’humain. Nos chiens peuvent sentir ce que nous ressentons, en lisant nos émotions sur nos visages et dans nos mouvements, et peut-être en recueillant des informations olfactives comme autant d’indices sur notre humeur.

Les scientifiques qui étudient l’évolution du chien à partir du loup pensent que les chiens et les humains ont « co-évolué », signifiant par-là que les deux espèces ont établi un partenariat si étroit que ni l’une ni l’autre n’en serait là où elle est aujourd’hui sans l’autre. Grâce à ce partenariat, les chiens ont développé une boîte à outils de compétences sociales et cognitives qui les aident à comprendre les humains et à communiquer avec eux. Par exemple, les chiens possèdent une région du cerveau dédiée à l’observation et à l’interprétation des visages humains, ce qui explique leur extrême sensibilité aux micro-expressions humaines et leurs significations sociales1.

Ceci peut expliquer que, parfois, nos chiens semblent bien plus capables que nos proches les plus intimes de percevoir comment nous nous sentons. Nos chiens sentent, par exemple, quand nous sommes tristes ou en colère, même quand les humains autour de nous ne le remarquent pas. Nos chiens font extrêmement attention.

Prédire les évènements à venir

Nos chiens semblent magiquement aptes à prédire ce que nous nous apprêtons à faire. Bella est parfois debout près de la porte, frisbee en gueule, avant que je me sois levée de mon bureau, avant que je sois même consciente d’avoir pensé « il est temps d’emmener Bella au parc ». Une partie de l’explication à cela est qu’il existe un délai [mesurable en IRM] entre le moment où nous initions un mouvement et le moment où nous sommes conscients d’avoir décidé de bouger. Les chiens regardent de très très près, nous scannent en quête d’indices sur ce que nous allons faire. Avant de donner un signal verbal ( « Allons jouer! » ), nous avons très probablement envoyé plusieurs indices non-verbaux à propos de nos intentions. Il est couramment avancé que lors d’une conversation humaine, au moins 60-90% ou plus de l’interaction est non-verbale, en fonction des individus et du contexte. Nous échangeons des informations à travers nos expressions faciales, notre posture, nos gestes de mains, et possiblement nos odeurs. Il en est de même dans nos communications avec les chiens. Nous ne sommes sans doute même pas conscients des signaux non-verbaux que nous envoyons. À l’occasion, un chien peut nous expliquer ce que nous « disons », par exemple que nous sommes contrariés ou excités, sans que nous sachions ce que nous faisons. Donc, ce n’est pas surprenant que nos chiens semblent, parfois, prédire ce que nous allons faire.

Perception extra-sensorielle

Nous avons l’habitude de considérer les expériences humaines comme base d’évaluation à ce qui est normal. Si nous le faisons, alors les chiens possèdent donc des perceptions « extra-sensorielles ». En faisant évoluer un peu la définition de « perceptions extra-sensorielles » vers « information cachée aux sens humains », alors les chiens possèdent cette compétence à l’envi. Le monde sensoriel des chiens s’identifie avec le nôtre, et s’étend bien au-delà dans certains domaines. L’olfaction est le sens (la modalité de perception) le plus évident dans lequel les chiens excellent, puisqu’ils ont un nez bien plus puissant et une zone du cerveau bien plus importante dédiée à l’examen des informations olfactives. Les chiens peuvent aussi entendre des sons que nous n’entendons pas, et réagissent à des informations visuelles différentes.

Donc, non, les chiens ne sont pas télépathes. Mais ils pourraient aussi bien l’être. Ils possèdent des talents incroyables pour ce qui est de lire, prédire, et intuiter les sentiments et intentions de leurs compagnons humains. Nous pourrions faire une faveur à nos chiens en étant aussi observateurs et attentifs envers eux qu’ils le sont envers nous. Nos chiens apprécieront certainement que nous fassions plus attention à leur communication, et de nos progrès dans la perception que nous avons de changements subtils dans leur comportement et de ce que ceux-ci peuvent signifier à propos de ce qu’ils pensent et ressentent.

Traduction par Thierry
Article original sur Psychology Today : https://www.psychologytoday.com/us/blog/all-dogs-go-heaven/201811/is-your-dog-psychic

Le site web du Dr. Jessica Pierce, en anglais : http://jessicapierce.net

1. Daniel D. Dilks, Peter Cook, Samuel K. Weiller, Helen P. Berns, Mark Spivak, Gregory S. Berns. Awake fMRI reveals a specialized region in dog temporal cortex for face processing. PeerJ, 2015; 3: e1115 DOI: 10.7717/peerj.1115

Chocolats et tombola

COMMANDEZ VITE VOS CHOCOLATS !


Cliquez ici pour découvrir le Catalogue Arnaud Bonnet.
Téléchargez le bon de commande ici

Chères Familles,
Noël se prépare avec l’Association Challésienne Ethique et Chiens !
A cette occasion, nous organisons une vente de gourmandises sucrées en partenariat avec la Chocolaterie-Pâtisserie Arnaud Bonnet à Challes-les-Eaux.

En passant commande avec nous, vous contribuez à financer les actions de l’association  » Ethique et Chiens »! Arnaud Bonnet reversera 10% du total des commandes pour les actions de protection animale d’Ethique et chien.
Notre association gère le parc canin communal challésien. Elle aide à la relation homme-animal et contribue à la protection animale.

Les 10 familles qui auront passé les commandes les plus importantes seront remerciées, et récompensées de cadeaux et bons d’achat offerts par des artisans commerçants challésiens.

N’hésitez pas et faites-en profiter toute la famille, vos proches et amis !

Remettez nous votre bon de commande, avec vos coordonnées, accompagné du règlement par chèque à l’ordre de  » SARL Arnaud Cacao ».
Merci de nous remettre votre commande avant le 23/11/2018.
Vos commandes seront livrés le 3 décembre.

Nous vous remercions par avance de votre soutien et de votre participation !
Thierry Michalowski, Président
Anne Mouchaud, Bénévole

GRANDE TOMBOLA


Votre commande vous inscrit automatiquement à la tombola organisée avec le soutien d’artisans de Challes-les-Eaux.
Le 24 novembre aura lieu un tirage au sort afin d’attribuer les cadeaux à 10 d’entre vous.
À gagner des lots de :

Retour sur le stage « Jouer avec son chien et sa truffe, Vuta Games »

Samedi dernier, le 22.09.18, se déroulait le stage « Jouer avec son chien et sa truffe, Vuta Games » , avec Jérôme Fraîche venu tout spécialement de Paris pour partager son savoir, son savoir-faire et sa bonne humeur !

À tous les participants aux Vuta Games, un ENORME MERCI!

Tout d’abord, un grand merci à nos chiens, qui n’ont pas eu le choix que de nous suivre, encore une fois! Cette journée a été pour certains faite de frustrations, de séparation, et d’attente dans un lieu inconnu, au milieu d’humains et de chiens inconnus…ce sont eux les acteurs et les héros de cette journée! Merci à eux!

Puis merci à tous leurs humains d’avoir répondu présents et d’avoir rendu ce moment de partage possible. Merci à vous tous (toutes!) d’avoir été disponibles pour vos chiens, à l’écoute de leurs émotions et leurs besoins dans cette situation. Merci d’avoir été attentifs à tous les humains et autres chiens présents et de vous être ajustés à chacun d’eux. Merci d’avoir été respectueux du lieu, et d’avoir si bien accueilli Jérôme.

Merci à Romain, notre nounou! Cela nous a grandement soulagés et libérés l’esprit de savoir qu’il veillait à ce qu’aucun chien ne soit en inconfort trop grand! Romain est bienveillant, et nous avons confiance en lui.

Merci à Anne et ses parents, du Domaine de Méjane, de nous avoir accueillis avec gentillesse et générosité, accueillant aussi bien humains que canins. Ce lieu a été la clef de voûte de cette journée!

Et bien sûr Merci à Jérôme! Jérôme est un professionnel audacieux, et bienveillant avec les chiens, extrêmement qualifié, un interlocuteur plaisant, et d’une humilité déconcertante. Il donne envie d’en connaître encore plus, d’avoir des détails sur la formation des chiens « professionnels » , de voir des chiens spécialisés en détection à l’oeuvre…
Je crois qu’il nous a ouvert une nouvelle porte vers le monde du chien. Anne et Thierry ne verront plus les balades canines de la même façon (même si la part olfactive de la balade était déjà la priorité) : interrompre le suivi d’une odeur c’est comme nous interrompre dans le visionnage d’un film intense et à suspense (et sans replay possible!).
Jérôme introduit à merveille les notions d’autonomie du chien, de relation « juste » au sein du binôme inter espèce, de relation non verbale, de motivation, d’écoute fine du chien, …
Ce qui ne gâche rien, c’est que Jérôme est une personne sympathique, droit dans ses bottes. La culture canine française ne lui permet pas une reconnaissance à la hauteur de ses compétences humaines et professionnelles.

Certes notre culture française transmet une vision du chien comme d’un animal docile, qui doit être asservi à l’homme, prônant ainsi une éducation conflictuelle du chien, voire violente, le chien étant vu comme un outil ou un jouet permettant à l’homme d’assouvir ses désirs personnels et de briller en société.
Nous vous encourageons tous et toutes à prôner les valeurs intrinsèques du chien, leur envie de collaboration forte, tout en essaimant l’idée que les chiens doivent être écoutés, entendus, accompagnés, et doivent pouvoir choisir de faire ou ne pas faire, même si nous, humains, ne sommes pas d’accord, frustrés, déçus.

Nous vous souhaitons simplement de partager de bons moments de flair avec vos compagnons canins.