Le stress est une réponse de l’organisme aux facteurs d’agression physiologiques
et psychologiques. Il est aussi une réponse de l’organisme à une sollicitation d’origine interne telle qu’une pulsion de prédation, une envie, une émotion fortes.
Le stress est nécessaire quand un individu doit réagir et s’adapter rapidement à une situation. Il prépare l’organisme à une réponse rapide et efficace à la sollicitation, interne ou externe.

Un stress intense ou chronique génère aussi nombre de problèmes physiques et comportementaux, c’est pourquoi nous devons reconnaître les signaux qui nous informent que notre chien est sous stress, ce qui nous permettra de réagir en fonction.

Le stress chez le chien peut être dû à de multiples facteurs. Un maître trop autoritaire, des relations conflictuelles au sein de la famille, des situations d’échec à répétition, des situations d’excitation incontrôlées ou trop longues…

Signes physiques observables

Halètement rapide ou profond

Le chien respire rapidement, gueule ouverte.

Manque d’attention

Votre chien ne répond pas à votre signal. Ce n’est pas de la désobéissance, il n’est simplement pas en état de vous entendre et de faire attention à ce que vous lui demandez.

Transpiration des pattes

De même que chez les humains, les chiens transpirent lorsqu’ils sont stressés.
Cela peut se déceler lorsque le chien laisse des traces humides sur le sol.

Hyperactivité

Un chien très stressé peut s’activer intensément. Il peut avoir l’air paniqué ou tout simplement très excité et vous pourriez interpréter ce comportement comme si votre chien faisait le fou ou était tout simplement en train de jouer.

Diarrhée et vomissement

Le stress a des effets immédiats sur l’organisme et le système digestif est souvent le premier à réagir. Il peut y avoir de nombreuses raisons pour lesquelles le chien vomit ou a la diarrhée, et celles-ci peuvent être liées à des problèmes médicaux, mais dans certains cas, ils sont le signe d’un stress intense du chien.

Se secouer

Les chiens stressés feront des tentatives de se débarrasser du stress en se secouant.

Automutilation & Léchage excessif

Cette conduite peut inclure le mordillement : de la queue, des pattes, des flancs.
Il peut y avoir de nombreuses raisons pour lesquelles un chien s’automutile, y compris une prédisposition génétique ou un problème médical (ex : allergie).

Un chien qui se lèche de façon excessive le fera la plupart du temps en une zone particulière. Les zones les plus fréquentes sont : les pattes, les flancs, les parties génitales.
Il peut se lécher au point de provoquer des lésions.

Soif excessive

Un chien qui boit plus que la normale peut souffrir d’un problème médical ou bien tenter de diminuer son stress. Il se peut qu’il s’agisse de frustration redirigée ou d’un comportement obsessionnel.

Comportements obsessionnels compulsifs

Un chien qui passe beaucoup de temps à reproduire un même comportement
peut souffrir de stress.

Réactivité

Si votre chien ne peut rester couché alors que vous vous levez du canapé
ou qu’il recherche perpétuellement de l’attention, il y a de fortes chances
pour qu’il soit stressé.

Lorsque vous demandez à un chien stressé de produire un comportement,
il se peut qu’il en produise d’autres, et cela, dans le cas où il aura pu maintenir
une attention suffisante sur vous pour vous avoir entendu.
C’est une des expressions de la confusion.

Effets physiques du stress

Le stress est affaire d’hormones. En réaction à une sollicitation, l’organisme sécrète des hormones qui lui permettent de répondre à cette sollicitation. Concentrons-nous sur les principales : l’adrénaline et le cortisol.

L’adrénaline

L’adrénaline prépare l’organisme à une réponse rapide : elle produit

  • une accélération du rythme cardiaque
  • une augmentation de la vitesse des contractions du cœur (rythme cardiaque ou pouls)
  • une hausse de la pression artérielle
  • une dilatation des bronches
  • une dilatation des pupilles

L’adrénaline a un effet immédiat et assez court.

Le cortisol

Le cortisol prépare l’organisme à réaliser une grande dépense d’énergie. Il concentre l’énergie sur les organes qui vont en avoir besoin. C’est un stéroide ! Ses effets sont :

  • une augmentation du taux de sucre dans le sang
  • un abaissement de l’activité du système immunitaire
  • une augmentation de la métabolisation des graisses, protéines et glucides
  • une diminution de la formation des os
  • un ralentissement de la cicatrisation des plaies

Conséquences

La sécrétion des hormones de stress répond à un besoin fonctionnel important, par exemple se sortir d’une situation dangereuse ou encore chasser une proie. Dans ces cas-là, les effets sur le corps sont immédiatement utilisés, et le chien peut courir plus vite, réagir plus vite, mordre plus fort, ignorer la douleur…

Lorsque la stimulation originelle ne permet pas une réponse comportementale adaptée, ces hormones de stress vont rester dans l’organisme, et leurs effets aussi.

Dès lors il s’agit de maîtriser les sollicitations au stress !
Chasser une balle, une fois, est un comportement de prédation tronqué qui induit un fort stress immédiat (pour réaliser les séquences de chasse et de saisie de la « proie »), donc une forte sécrétion d’hormones et un fort effet sur l’organisme, avec pour conséquence que le chien attrape la balle (la « proie ») avec succès et est en condition pour la manger. Une phase de repos qui suit permet aux hormones de stress de disparaître et l’organisme retrouve son état normal (homéostatique).
Chasser une balle, plusieurs fois de suite, est une répétition de ce stress intense, de plus sans intervalle de repos qui permettrait à l’organisme d’évacuer les hormones. De fait, comme l’organisme n’a pas le temps de les évacuer et que la sollicitation à les produire continue, les niveaux d’hormones de stress continue d’augmenter, augmenter… ainsi que leurs effets, désirables et indésirables.

Un individu soumis à de trop grandes quantités d’hormones de stress va rapidement tomber dans un état d’agitation, de confusion et d’angoisse. De plus, les effets indésirables de ces hormones vont être amplifiés !

Récapitulatif

Le stress est un élément indispensable à la vie ! Les hormones associées ont des effets souhaitables pour faire face aux situations quotidienne.

Un stress continu sur de longues périodes (quelques dizaines de minutes suffisent), s’il ne correspond pas à une gamme de comportements susceptibles d’utiliser les effets hormonaux, entraîne inévitablement des réactions physiologiques et des comportements inadaptés.


Brève lecture sur « le chien adrénalisé » :
https://belgiandogblog.wordpress.com/2018/03/18/adrenalise