Catégories
Compte-rendu d'activité Le mot des éducateurs

Ce qu’on a appris ce week-end

Ce week-end, la Dr Amber Batson nous a permis, pendant 16h, d’affiner encore notre compréhension du chien et des comportements canins, sous l’éclairage de la médecine vétérinaire moderne. De nombreuses sources citées sont très récentes puisque ce sont des publications (revues par des pairs) datant de 2019 voire 2020 !

Notre approche en ressort renforcée, plus pointue encore…et toujours dans la même direction : mieux comprendre, mieux agir, dans le respect du chien (et de ses humains), de la façon la moins intrusive possible et la plus efficace.

Quelques idées phares

Le calme

  • La plupart des comportements indésirables se produisent en état d’excitation
  • La plupart des comportements désirables se produisent en état de calme

Conclusion évidente : pour que notre chien propose des comportements qui nous plaisent, favorisons le calme !

Le calme n’est pas un comportement, c’est un mode de vie

Dr Amber Batson

La pratique rend permanent

En anglais : “Practice makes permanent”.
On parle ici, techniquement, de potentialisation à long terme (LTP : Long-Term Potentiation). C’est un phénomène naturel et inévitable qui se produit dans le système nerveux, plus particulièrement dans le cerveau.
Simplement, plus un chemin nerveux est activé, plus il y a de neurotransmetteurs générés sur ce chemin et plus il y a de récepteurs créés sur ce chemin.
Donc, plus un chemin nerveux est activé, plus il est facilement activé.

Autrement dit : plus un comportement est répété, plus il est facile à répéter !
Si nous ne voulons plus d’un certain type de comportement, nous devons faciliter les changements structurels correspondants dans le cerveau !
(exemple très technique : plus il y a d’excitation (=”arousal”), plus l’amygdale grossit. C’est un changement physiologique observable et majeur !)

Qu’en retirer pour notre pratique de rééducation ? Qu’il faut préparer le cerveau avant de lui demander de réapprendre de nouveaux comportements et d’oublier petit à petit les anciens.

Prepare the brain before you retrain !

Dr Amber Batson

Le stress

Petit point sur le cortisol, une des hormones emblématiques du stress — au sens physiologique du terme !

Le cortisol abîme les tissus, abîme l’hippocampe et donc empêche/ralentit la formation de nouvelles mémorisations.
Donc le stress implique des capacités d’apprentissage réduites, anatomiquement !
Les lésions tissulaires dues au cortisol peuvent durer des heures, jours, semaines, même si le cortisol lui-même a une vie d’environ 6h dans l’organisme.

Si on veut apprendre, si on veut que notre chien apprenne, nous avons intérêt, mécaniquement, à ce que son organisme soit calme. Et attention : l’épuisement physique n’est pas du calme. Un chien peut dormir, épuisé, alors que son organisme est littéralement brûlant de stress ! (Après avoir couru plusieurs fois après une balle par exemple).

Alors, répétons-le :

Le calme n’est pas un comportement appris, c’est un mode de vie !

Dr Amber Batson