Catégories
Compte-rendu d'activité Le mot des éducateurs

Point formations 11.21

Les formations canines que nous avons suivies en ligne ces dernières semaines …

Nous ne suivons aucune formation en France, car rien ne se propose à nous de suffisamment intéressant.🤨

Aujourd’hui, pour être un comportementaliste, il faut savoir comprendre l’anglais et aller chercher partout dans le monde des personnes qui ont des connaissances modernes. Et là, on devient de plus en plus compétents.
Les remises en question professionnelles doivent être constantes car les connaissances évoluent, et les découvertes de professionnels canins qui ont de vraies compétences ou connaissances scientifiques sont incessantes (quand on cherche bien).
Être comportementaliste canin, c’est passer plus de temps à se former qu’à être avec vous, à vous accompagner.
Un comportementaliste qui ne se forme pas est dangereux.

Week-end PDTE

Récemment nous avons suivi un week end entier, soit 14 heures de webinaire, avec le PDTE, association présidée par Turid Rugaas en Scandinavie.
Plusieurs intervenants du monde entier se sont succédés pour aborder différents thèmes. Nous n’avons rien appris, mais avons apprécié différentes interventions :

Une comportementaliste espagnole propose, dans un refuge, à des chiens qui ont peur des humains et de nouveaux environnements, une recherche olfactive de friandises quotidienne : l’évolution de ces chiens est étonnante! Ils prennent confiance au fil des semaines.

Une éthologue américaine, Kim Brophey, nous a rappelé l’importance de la part génétique dans le panel de comportements que présente un chien.

Une comportementaliste russe nous a rappelé qu’enfermer un chien en cage n’est JAMAIS acceptable.

Cristina et Aurélien Budzinski, français, nous ont présenté une étude de cas, avec des vidéos très intéressantes, « How can we help a dog relax and enjoy his walk in a difficult environment. », avec un chien qui a des difficultés sociales avec ses congénères

Savoir mieux

Anne, qui n’est pas issue d’une formation scientifique comme Thierry, se passionne pour les webinaires sur les biais cognitifs et l’esprit critique. Avoir la capacité d’analyser une information avec une démarche scientifique, c’est tout un art, et c’est une compétence qui aujourd’hui nous semble primordiale. Différencier croyances et connaissances est une compétence incontournable.
Elle passe des heures à trouver articles et webinaires de qualité. Vive la zététique! Plongez vous dans cet art, vous en ressortirez transformés, et mieux armés pour prendre vos décisions.

Thyroïdie et comportements

Un webinaire vétérinaire sur la relation entre problème de thyroïde et comportement canin. L’état actuel de la science ne démontre pas aujourd’hui qu’une hyper- ou hypo-thyroïdie aurait un impact sur le comportement de nos chiens. A suivre avec d’autres études dans les années à venir. Mais tirer aujourd’hui une conclusion qui serait qu’un problème de thyroïde rend par exemple votre chien agressif est bien trop hâtif.

Phobies et peurs

L’incontournable et formidable vétérinaire Amber Batson a abordé la question de la peur et des phobies. En 1h30, elle transmet une quantité d’informations actualisées toujours aussi énormes et captivantes!

Development of executive functions in dogs

Notre rendez-vous mensuel avec Kristina Spaulding abordait la question de la prise de décision chez le chien. Non, le chien n’est pas un automate qui n’a que des réflexes : c’est un individu complexe qui réfléchit! Et quel est le pire ennemi du chien pour une bonne prise de décision : le stress!!!

Anxiété de séparation

Il nous reste à visionner un webinaire de 4 heures qui nous attend bien au chaud concernant l’anxiété de séparation. Ce n’est absolument pas notre première formation sur le sujet, mais nous sommes toujours friands de connaissances actualisées.